Genèse du projet VITVLS : renaissance et expérimentations

Le feu intérieur a repris vie. Je vous parle plus en détail de cette évolution.

▼ Après plus de 3 ans d’inactivité en tant que musicienne, ce retour peut sembler un peu surprenant, mais… À ce moment-là, j’étais vraiment perdue. Je souffrais énormément des afflictions de la maladie mentale, plus précisément de dépression, d’anxiété et de troubles alimentaires. J’ai dû me retrouver et me rétablir. J’avais aussi besoin d’explorer qui j’étais en tant qu’écrivaine, et voyager un peu. Je savais qu’une fois que je serais capable de réaliser cela et de vivre de nombreuses expériences, je recommencerais à faire de la musique, parce que j’aurais simplement de nouvelles choses à dire.

Un jour, j’ai eu ce rêve où moi et Joannie faisions de la musique à nouveau. Surexcitée, je lui en ai fait part, et elle était enthousiaste. Je ne savais pas comment cela serait possible, puisque j’avais vendu presque tout mon matériel dans un grand geste d’adieu en 2017… Toutefois quelque chose brillait en moi à nouveau, une étincelle était née. Quelque part en 2019, ma guitare m’implorait de la reprendre. J’ai donc recommencé à écrire des chansons, y travaillant sans relâche dans mes temps libres malgré un grand malaise initial. J’ai envoyé ces squelettes à Joannie, qui était toujours curieuse de savoir ce sur quoi je bidouillais, et son enthousiasme était équivalent au mien. On a toujours gardé le contact au fil des ans. En janvier 2020, on a décidé qu’on allait reprendre le taureau par les cornes, travaillant surtout sur nos « screams » dans un local de pratique (un autre monde, maintenant !). On ne savait pas quel serait le nom du groupe, ni si on allait sortir un nouvel album, ou quoi que ce soit. On voulait juste se retrouver et s’y mettre.

Ensuite la pandémie a éclaté, alors on ne pouvait plus vraiment pratiquer… Mais pour le reste, ça ne changeait pas grand-chose, car on était déjà habituées à travailler à distance, vivant dans deux villes différentes. C’est une méthode de travail qu’on a préconisée depuis des années, depuis Smirking Revenge, en fait. On a toujours utilisé des logiciels de composition comme Guitar Pro pour inscrire les tablatures de nos chansons, depuis nos débuts en 2007 avec Aenygmist.

Ce qui a changé ensuite pour nous pendant le confinement, c’est l’utilisation d’un DAW (Digital Audio Workstation, plus spécifiquement Reaper) pour enregistrer directement nos idées et l’utilisation de plug-ins au lieu d’instruments lors de la composition. Par exemple, on a appris comment programmer de la batterie et du synthétiseur. On a incorporé des rythmes plutôt électro ou industriels, des éléments ambiants ou de drone pour étoffer les pièces, et rendre la proposition globale plus complète. Toutefois, de vrais instruments seront utilisés lors de l’enregistrement officiel du EP – je ne délaisserai pas ma guitare pour autant, et Joannie ne remplacera pas ses fûts pour du virtuel seulement ! On a exploré ce qui serait notre « nouveau son », en testant différents genres de musique et façons de structurer nos pièces. On a aussi naturellement décidé de partager les tâches vocales et les paroles. Sont au menu : «screams», «spoken words» allant parfois vers le rap, et peut-être un chant clair.

On a découvert que ce processus de création était très rapide, et cette fluidité était assez inédite pour nous ! Ces apprentissages et expérimentations ont fermement implanté la notion que si on voulait vraiment créer ce nouveau projet, on n’allait pas se produire en concert. Alors pour l’instant : studio seulement ! C’est toujours un peu incroyable, ce feu d’artifice interne qui éclot lorsqu’on ouvre un simple programme pour créer de la musique… Ça ouvre de nouvelles possibilités dans nos esprits et d’infinies inspirations. Peut-être qu’un jour on retrouvera le «live», mais 2020 ne semble pas alignée du tout pour ça. Et même si on travaille à distance, on reste connectées. Rien ne pourra se mettre en travers de cette complicité inébranlable que l’on nourrit depuis bientôt 15 années !

Hors de l’invisible, construit à même les ruines de nos précédents projets, le phénix de VITVLS a pris forme, et il est maintenant prêt à prendre son envol… 🦅🦅🦅

2 Comments

Laisser un commentaire