Pourquoi a-t-on des illuminations sous la douche? Et autres mystères de l’introspection

 

Un seau d’eau glacée dans un spa en Islande! 😉

Étant donné que je «google» à peu près tout, un jour, je me suis retrouvée devant un sujet un tant soit peu particulier: pourquoi se met-on à avoir plein d’idées, alors qu’on est sous la douche? J’ai compris que je ne suis pas la seule aux prises avec ce phénomène quelque peu dérangeant, comme le démontre ce thread de Reddit. Fiou! Cela doit arriver à beaucoup d’entre vous aussi! Mais qu’en est-il donc, ma foi, pour qu’un myriade d’idées de génie surgissent au moment le moins opportun, sans rien pour noter ce qui nous vient à l’esprit? J’ai donc fait un petit tour d’horizon de ce sujet un peu rigolo, et ce que j’ai découvert est fascinant.

Les lieux et les activités propices à l’introspection

Depuis que je vis de mon écriture, j’ai constaté l’importance d’avoir des activités pour mettre mon cerveau à off. Parmi celles-ci, y figurent des trucs assez méditatifs, qui permettent de penser, sans toutefois faire surchauffer mes neurones ou encore les endormir (ce que la télévision fait parfois bien trop souvent!). Au même titre que de dessiner, écrire à la main, marcher, faire de l’exercice ou même cuisiner, prendre un douche est un moment privilégié avec soi-même et ses pensées…

De mon côté, quand je fais ce genre de choses, mon cerveau se relâche de sa laisse habituelle (mon esprit est un chien fou que je maîtrise un peu trop, la plupart du temps…). Quelque chose de spécial se passe — au niveau de l’intuition ou du subconscient. Je réalise des choses importantes, comme si je DEVAIS m’arrêter, pour être capable d’enfin penser; non, je ne peux pas faire deux choses en même temps! 😉 Et alors, dans ces moments d’inspiration subite, je mets en place une sorte de «to-do list» mentale. J’arrive à me souvenir de celle-ci d’une façon ou d’une autre, en la mémorisant, comme si je mettais en place les plus gros blocs de ma vie, entremêlés avec les plus petits, et cela, en ordre de priorité… Certains utilisent des trucs assez spéciaux pour garder en tête leurs «Épiphanies de Purification Corporelle»! Saviez-vous qu’on peut désormais prendre des notes avec un calepin résistant à l’eau, ou encore utiliser un cahier complet du même type? Et pourquoi pas, tant qu’à y être, écrire avec un Space Pen? 😉 Ce crayon est utilisé en apesanteur, et l’encre se déverserait toujours de façon continue, peu importe l’angle avec lequel on le tient.

La vapeur des idées…

Mais revenons à nos moutons. On est happés si facilement par notre routine, et tout se passe très rapidement; une douche est alors un petit oasis de paix, un moment d’arrêt. Une douce accalmie, au milieu de toutes ces pensées parfois désordonnées, alors que l’on court à gauche et à droite. Dans tout le bruit ambiant, un peu de silence intérieur s’impose…

On ne doit pas oublier qu’on vit un peu dans une époque de «surdose» d’informations; on est constamment bombardés, de tous côtés. On doit faire le tri, démêler le bon grain de l’ivraie et ainsi mettre de l’ordre dans nos pensées. Un peu comme une séance de brainstorm avc nous-même, quoi! 😉 Parfois, ça peut même être le seul moment de solitude qu’on a dans la journée. Alors enfin, on se retrouve face à nos pensées, et c’est souvent dans ces moments où surgissent des révélations pour le moins inattendues. Comme si nos meilleures idées étaient contenues dans ces bouteilles de shampoing, et dans les gestes rituels de se laver!

islande
L’eau magnifique d’Islande

La relation avec l’eau

Ah! Faire couler l’eau, choisir la température, sentir l’arôme réconfortant de notre savon… Enfin, on peut relaxer. L’idée de purification, de nettoyer les idées, de recommencer à neuf… Ça vous est familier? C’est un peu ce qui se passe: on laisse derrière ce qui ne nous est plus utile, et on se prépare à ce qui s’en vient. Sorte de sas entre deux moments de notre vie, ce rituel corporel se révèle finalement tout sauf anodin! Un moment en suspension entre deux autres, comme ces gouttelettes suspendues à la vitre, dans l’humidité qui se forme tranquillement. Un terreau fertile…

Le subconscient embarque

Pour arrêter D’ESSAYER d’avoir les bonnes idées, on doit cesser de penser! Et elles nous trouveront. Il faut toutefois avoir une grande confiance en notre processus (qu’il soit créatif ou pas!). Parfois, nous cherchons trop loin. D’autre fois, on est trop collés sur la situation. Une petite douche, un petit moment de méditation, et… Tout apparaît plus clair, soudainement. Ça nous «replace», et ça permet d’avoir une autre perspective. Les idées semblent couler de source, alors qu’on ne les cherche même pas.

Alors voilà! J’espère que vos meilleures idées ne tomberont plus à l’eau désormais 😉

Des cascades d’idées

(Crédits photos: Roxane Labonté)

Partagez cet article!

2 Comments

  1. Einstein faisait des trouvailles alors qu’il était dans son bain 🙂 Le moment d’arrêt qu’on s’accorde en prenant soin de soi laisse une porte ouverte à l’intuition. C’est extra ! Tes images sont extra !!

    1. Ah oui? Cela nous rapelle qu’il était aussi humain que nous 😉
      Mettre des images de l’Islande dans cet article m’a fait un peu revivre certains moments de ce voyage… Dans ce pays, l’eau est présente sous toutes les formes possibles! C’est très inspirant… Merci de tes bon mots! 🙂

Leave a Reply