Depuis le début du confinement, je me sens parfois comme si j’étais en avion. Sauf que je me demande quelle est la destination, cette fois.

À part celles de nos vies futures.

Tous pris dans des petits espaces, on regarde par les fenêtres, rêvant des merveilles à venir, de places incroyables à visiter pour s’enrichir. Sauf qu’il n’y a pas d’atterissage. C’est comme si on restait tous suspendus dans les airs, à attendre la prochaine étape, les prochaines directives, avec plus de temps qu’on en aura jamais.

Sans bagage, on peut être confortable à la maison.

Mais ensuite?

Inspiration du moment

“In order to not feel judged, judge less.”

Mon livre «Fragments Épars»

Youtube Feed